Informations sur le terrain
Accueil > DÉCOUVRIR > LE PROJET > Informations sur le terrain

Le chantier

Le chantier du Grand Parc a démarré le 17 juin 2013 sur la tranche A. Les premiers travaux ont été conduits par Grand Paris Sud, aménageur du quartier. D’une durée de 4 mois, ils ont porté sur le terrassement, la réalisation des voiries primaires et le raccordement des terrains aux différents réseaux : eau potable, électricité, gaz, assainissement, etc. Début mars 2014, la construction des logements par les promoteurs a commencé par les îlots A3 Ouest, A3 Sud et A3 Centre, pour une durée de 18 à 22 mois. Au printemps 2015, le paysagiste maître d’œuvre finalise l’aménagement de la rue Pierrette Chaude en zone de rencontre, réalise la première partie de la prolongation de la rue des Trois Parts et la finition du parc (mise en place du merlon et des noues). Les premières plantations interviendront à l’automne 2015.

Le village de communication et de commercialisation a été livré en février 2014. Situé au nord de la Tranche A, au niveau de la rue des Trois Parts, il accueille la Maison du projet. Des espaces de promotion viendront s’implanter au fil des travaux du quartier.

DEC-PROJ-InformationsSurleTerrain_02

Le chantier de construction de la Tranche A au début de l’année 2015.

 

L’archéologie préventive

Un diagnostic archéologique préventif relatif à la tranche A a été réalisé sous la direction de M.Olivier Royer-Perez, agent de l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP).

Deux bornes parcellaires en grès d’environ soixante centimètres de haut pour une section d’une vingtaine de centimètres carrés ont été exhumées. Chacune porte sur l’une de ses faces l’inscription « BN ». Ces vestiges du XIXe siècle seraient issus de l’implantation du cadastre napoléonien pour marquer un ancien fossé en bordure de chemin.

Ces bornes cadastrales, oubliées depuis plusieurs décennies, agrémenteront les futurs espaces publics du nouveau quartier. D’ici là les curieux peuvent les découvrir dans l’enceinte de la Mairie où elles sont exposées.

La signification des initiales « BN » reste inconnue à ce jour. Peut-être vous évoquent-elles le nom d’un propriétaire ou d’une propriété, un toponyme disparu, etc ?  La mémoire collective des Bondouflois peut éclairer les recherches alors n’hésitez pas à faire part de vos suggestions !

Au nord de l’opération, dans le prolongement du parc d’activités du Grand Noyer, les conclusions du diagnostic archéologique préventif préconise en fonction des aménagements la poursuite des recherches sur un périmètre de 1,6 hectare.

Les investigations pré-archéologiques menées par l’INRAP (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives) se sont poursuivies à l’été 2013 sur l’ensemble de l’opération et aucune autre prescription de fouilles n’a été demandé ; les terrains sont donc libérés du risque, au niveau de la rue des Trois Parts (entre le numéro 6 et l’arrêt de bus « Les Coccinelles ») .

DEC-PROJ-InformationsSurleTerrain

Le démarrage de la construction des logements de la Tranche A.