La démarche HQE – Aménagement™
Accueil > DÉCOUVRIR > LE PROJET > La démarche HQE – Aménagement™

Suite à deux audits réalisés en octobre 2013 et 2014, la démarche d’aménagement pour la réalisation du Grand Parc a obtenu la certification « Haute Qualité Environnementale™-Aménagement démarche certifiée par Certivéa » pour les phases de lancement, d’analyse initiale, de choix des objectifs, de conception du projet et de mise en œuvre.

Cette certification atteste de la mise en œuvre d’objectifs et d’actions en matière de développement durable : favoriser le développement économique, social et la qualité de vie tout en maîtrisant le plus possible les impacts du projet sur l’environnement.

 

logo-HQE-A

La démarche HQE™-Aménagement : un cadre pour la réalisation d’opérations d’aménagement durables

A travers cette démarche, Grand Paris Aménagement, la Communauté d’Agglomération Évry- Centre – Essonne et la Ville de Bondoufle définissent un cadre méthodologique pour la réalisation d’une opération d’aménagement durable. Elle se compose de deux éléments indissociables :

• un système de management pour organiser la conduite de l’opération et faciliter le dialogue entre les acteurs du projet,

• une approche thématique pour analyser le site et définir les objectifs du projet d’aménagement durable.

 

Une démarche certifiable

Des audits sont coordonnés par Certivéa, organisme certificateur indépendant de la démarche et du maître d’ouvrage. Ils permettent de valider la bonne mise en œuvre de la démarche HQE™-Aménagement et de maintenir la certification.

 

Un diagnostic et des enjeux d’aménagement durables partagés

En concertation avec les élus et les habitants, la démarche HQETM-Aménagement a été établie sur l’analyse de 17 thèmes regroupés autour de trois exigences :

• Assurer l’intégration territoriale et la cohérence du quartier : contexte local, densité, mobilité, évolutivité, paysage et patrimoine ;
• Préserver les ressources naturelles et favoriser la qualité environnementale et sanitaire : eaux, énergie et climat, matériaux, déchets, biodiversité, risques, santé ;
• Promouvoir une vie sociale de proximité et conforter les dynamiques économiques: mixités, ambiances et espaces publics, insertion et formation, économie du projet.

Sur la base du diagnostic thématique du site, les enjeux environnementaux ont été identifiés puis hiérarchisés. Cet exercice a été réalisé par les collectivités, par les élus du conseil municipal et par les Bondouflois lors de l’atelier du 21 février 2013. Un arbitrage a ensuite été rendu par les élus de la Ville et de la Communauté d’Agglomération Evry Centre Essonne et présenté aux participants de l’atelier du 24 juin 2013. Six points d’excellence, sur lesquels une très grande attention sera portée, ont été retenus :

1. L’inscription du quartier au cœur d’une réflexion élargie associant le territoire de Bondoufle et les projets urbains d’Evry Centre Essonne et du Val d’Orge.
2. Le développement des transports en commun et des liaisons piétonnes pour favoriser les échanges entre les quartiers.
3. La cohérence urbaine et paysagère des Portes de Bondoufle avec la ville existante.
4. La gestion raisonnée des eaux pluviales permettant de limiter les rejets dans les réseaux intercommunaux et d’entretenir les espaces publics.
5. Le recours aux énergies renouvelables pour des bâtiments plus performants et une meilleure maîtrise des consommations.
6. Le renforcement du lien social à travers la mixité entre les générations et le tissu associatif. Des logements, des équipements, des commerces et de l’activité pour animer la vie de quartier.

Pour autant les thématiques moins prioritaires restent pleinement intégrées à la réflexion environnementale. Ces enjeux sont ensuite traduits en objectifs et en actions concrètes d’aménagement propres à l’opération.

 

DEC-HQE-A_certificatAFTRP

 

La traduction concrète des enjeux en objectifs dans la réalisation du projet

Plusieurs objectifs permettent de répondre aux enjeux environnementaux dans la mise en œuvre du Grand Parc. Quelques exemples :

• réserver au moins 50% de surfaces végétalisées à l’échelle du projet ;
• couvrir au moins 25% des besoins de chaleur par des énergies renouvelables produites localement ou importées ;
• proposer au moins 50% de logements familiaux traversants ;
• réutiliser 70% des déchets des chantiers d’espaces publics localement, …

Les prochaines étapes seront présentées au fur et à mesure de l’avancement de la démarche -Aménagement .