DÉCOUVRIR
LA VILLE

 

Le projet du Grand Parc s'inscrit dans la continuité de la ville existante. Ses espaces et ses équipements publics répondent aux besoins de tous les Bondouflois. Pour animer le quartier, plusieurs équipements publics vont s’installer au cœur du Grand Parc : un groupe scolaire, un gymnase, un pôle petite-enfance, une médiathèque...

lire +
LE PROJET

Un quartier nature

Le quartier est pensé comme un parc habité : un très large parc urbain est aménagé dans la continuité des parcs existants des Trois Parts et des Bordes. Complètement intégré au quartier, le parc se prolonge par des allées-parc qui pénètrent au cœur des zones habitées pour offrir un environnement verdoyant. Plus qu’un simple lieu de loisirs et de détente, il joue un rôle essentiel dans la gestion des eaux pluviales et la biodiversité, pour un quartier durable, dans lequel il fait bon vivre.

lire +

Le schéma d’aménagement par phases

Le schéma d’aménagement est la traduction spatiale des ambitions du projet. Il permet de visionner les grands équilibres du projet : la répartition entre les espaces bâtis et non bâtis, le réseau des espaces verts, la proposition de trame viaire et de cheminements doux.

lire +

La tranche A

Cette première opération à vocation résidentielle accueillera ses premiers habitants en juillet 2015. Elle s'étend sur une emprise de 6,27 hectares en continuité sud du quartier des Trois Parts, dont 2 hectares de parc qui prolongeront les parcs existants. Les quatre îlots construits dans la tranche A sont composés de maisons et de petits collectifs. Un travail fin sur la valorisation des eaux de pluie a été mené : l'eau de pluie n'est plus évacuée rapidement dans les réseaux d'assainissement mais recueillie dans l'espace public pour façonner le paysage du quartier et faire vivre un milieu naturel.

lire +

La tranche B

La tranche B s’étend sur environ 8 hectares dont environ 3,5 hectares de parc. Elle est divisée en deux parties : Tranche B nord et Tranche B sud. Les premières opérations concernent la partie Sud (lots B3, B4 et B5). Dans un second temps, sur la partie Nord, il est prévu de rassembler équipements et commerces autour d'une place. L’aménagement de la tranche B repose sur des principes fondamentaux qui ont été partagés en concertation :

  • s’inscrire dans la continuité de la nouvelle rue qui dessert la tranche A et de la rue des Trois Parts,
  • implanter les constructions selon un principe de continuité bâtie côté rue et de perméabilité côté parc pour offrir des accès piétons aux allées-parc à l’arrière des parcelles,
  • assurer la continuité de la trame verte et bleue et prolonger les exigences de qualité paysagère jusqu’à l’intérieur des îlots.
    • lire +

      La tranche C

      ...

      lire +

      La démarche HQE – Aménagement™

      Suite à deux audits réalisés en octobre 2013 et 2014, la démarche d’aménagement pour la réalisation du Grand Parc a obtenu la certification « Haute Qualité EnvironnementaleTM-Aménagement démarche certifiée par Certivéa » pour les phases de lancement, d’analyse initiale, de choix des objectifs, de conception du projet et de mise en œuvre. Cette certification atteste de la mise en œuvre d’objectifs et d’actions en matière de développement durable : favoriser le développement économique, social et la qualité de vie tout en maîtrisant le plus possible les impacts du projet sur l’environnement.

      lire +

      Informations sur le terrain

      Le chantier du Grand Parc a démarré le 17 juin 2013 sur la tranche A. Les premiers travaux ont été conduits par Grand Paris Sud, aménageur du quartier. D'une durée de 4 mois, ils ont porté sur le terrassement, la réalisation des voiries primaires et le raccordement des terrains aux différents réseaux : eau potable, électricité, gaz, assainissement, etc. Début mars 2014, la construction des logements par les promoteurs a commencé par les îlots A3 Ouest, A3 Sud et A3 Centre, pour une durée de 18 à 22 mois. Au printemps 2015, le paysagiste maître d’œuvre finalise l'aménagement de la « voie en U » en zone de rencontre, réalise la première partie de la prolongation de la rue des Trois Parts et la finition du parc (mise en place du merlon et des noues). Les premières plantations interviendront à l'automne 2015. Le village de communication et de commercialisation a été livré en février 2014. Situé au nord de la Tranche A, au niveau de la rue des Trois Parts, il accueille la Maison du projet. Des espaces de promotion viendront s'implanter au fil des travaux du quartier. 

      lire +
LES CHIFFRES-CLÉS

1 500

logements au minimum

10

hectares de parc

6,27

hectares concernent la première opération, dite tranche A

48

hectares pour accueillir la future ZAC

15

années nécessaires à la réalisation de ce projet

LE CONTEXTE

Historique du projet

La fermeture de la base aérienne 217 en 2008 libère 69 hectares dont 48 sont dédiés au projet d'aménagement des Portes de Bondoufle, devenu en 2015 Le Grand Parc – Bondoufle, la ville côté nature.

L'ambition première de ce nouveau quartier est de répondre par une offre qualitative à la production de logements nécessaire à Bondoufle, en Essonne et en Île-de-France.

lire +

Un territoire de projet métropolitain

Le projet Le Grand Parc est situé en limite ouest du territoire de la Communauté d’Agglomération Grand Paris Sud et jouxte la Communauté d’Agglomération du Val d’Orge. Ce plateau est en pleine mutation avec d’une part des projets à court terme comme Le Grand Parc et Val Vert et d’autre part des projets de grande envergure, actuellement à l’étude, tels que la reconversion de la Base Aérienne 217 ou encore le projet du Grand Stade de Rugby à Ris Orangis. L’enjeu de cohérence territoriale nécessite d’appréhender le projet au-delà de son seul périmètre pour développer une vision plus large, à l’échelle métropolitaine. Cette vision est partagée par les deux communautés d’agglomération voisines.

lire +
LES OBJECTIFS

Le projet Grand Parc – Bondoufle, la ville côté nature, est un nouveau quartier durable qui se construit autour de cinq grandes priorités :


LES ACTEURS

La maîtrise d’ouvrage

A l’initiative du projet, la maîtrise d’ouvrage est l’entité porteuse du projet. En tant que collectivité compétente en matière d’aménagement, la Communauté d’Agglomération Grand Paris Sud est maître d’ouvrage du projet Le Grand Parc. La ville de Bondoufle est étroitement associée à l’ensemble des décisions concernant le projet. Grand Paris Sud a été désignée le 15 décembre 2010 comme aménageur concessionnaire de la ZAC dont elle assurera le pilotage opérationnel et financier. Le traité de concession d’aménagement a été signé le 21 mars 2011 entre la CAECE, la Ville de Bondoufle et Grand Paris Sud ...

lire +

Les assistants à maîtrise d’ouvrage

La maîtrise d’ouvrage est accompagnée dans son travail par les assistants à maîtrise d’ouvrage (AMO). Ils apportent les compétences spécifiques dont le maître d’ouvrage ne dispose pas en interne. L’assistant a un rôle de conseil et de proposition, le décideur restant le maître d'ouvrage. Plusieurs cabinets ou bureaux d'études et de conseil travaillent ou ont travaillé pour Le Grand Parc : Safège pour l'approche environnementale de l'urbanisme, IMP pour la programmation, Ville Ouverte pour la concertation, et Alphaville, TNPlus et Biotope Environnement dans le cadre des études préalables à la création de la ZAC...

lire +

La maîtrise d’œuvre

La maîtrise d’œuvre est chargée de donner forme à la commande c'est-à-dire de concevoir le projet à partir du cahier des charges rédigé par le maître d’ouvrage et ses éventuels assistants. A l'échelle de la ZAC, la maîtrise d’œuvre urbaine est assurée par l'agence Bécard&Palay, architecte-urbaniste coordonnateur, et la maîtrise d'œuvre des espaces publics, par le bureau d'études Urbatec et l'agence de paysage Paule Green...

lire +

Les habitants et usagers actuels et futurs

Depuis 2011, le travail de conception du projet est partagé avec les Bondouflois et toutes les personnes intéressées par le projet. Travailler en concertation, c’est travailler de concert avec ses partenaires et avec les habitants pour enrichir le projet. La concertation publique repose sur l’idée que : l’habitant est expert de son quotidien, ce que l’on qualifie parfois d’expertise d’usage ; le succès d’un projet passe par l’adhésion des futurs usagers aux nouveaux espaces et modes de vie proposés...

lire +